Comment réussir son droit : les astuces d’un insider

TAGS : , , , , ,

Rémi Raher - Chronique d'un étudiant en droit

Il vient de publier Chronique d’un étudiant en droit et il faisait une séance de dédicace chez Gibert Jeune ce samedi 15 octobre pour rencontrer ses lecteurs ; EpicureWeb a rencontré Rémi Raher (alias Juriswin) afin de recueillir ses conseils pour réussir en licence de droit.

Le chiffre qui fait peur

A l’origine de ce livre, un constat fracassant : chaque année, 30 à 40 000 étudiants arrivent en L1 de droit mais on en retrouve moins de la moitié en L2… pour la simple raison que près de 60 % des étudiants de L1 abandonnent avant la fin de l’année !

La faute au manque d’autonomie, à une mauvaise orientation ou à la difficulté du cursus ? Peut-être, mais pas seulement : « Le passage du lycée à l’université est un grand pas en avant… et un grand saut dans le vide ! A plus forte raison quand on arrive en fac de droit ; il faut (presque) tout désapprendre avant de tout réapprendre, des concepts élémentaires à la méthodologie la plus élaborée. »

Rémi Raher a donc pris la plume et propose un livre original offrant un double-regard intéressant pour les étudiants qui arrivent en licence de droit : celui de l’étudiant qu’il a été, celui de l’enseignant qu’il est devenu. De nombreux conseils viennent ainsi éclairer la lanterne du lecteur sur des sujets aussi variés que la prise de notes, le choix des options, la préparation des exams, le changement d’orientation

Un sommaire surprenant

Au menu, des astuces inédites et de citations insolites allant du rappeur Kaaris à Nelson Mandela en passant par Maitre Gims, avec des thèmes parfois surprenants :

Selon son auteur, ce livre « n’est ni un manuel de droit ni un guide de méthodologie mais le chainon manquant entre le grimoire et la boîte à outils ». Un regard neuf sur un cursus prestigieux qui n’a (visiblement) rien d’ennuyeux !

Et parce qu’il serait bien dommage de s’en priver, voici quelques conseils pour vous aider à réussir votre licence de droit…

L’organisation stratégique

Pendant les 4 à 6 premières semaines de l’année universitaire, votre emploi du temps n’est pas encore surchargé puisque les TD n’ont pas encore commencé. « Il faut exploiter ce temps libre pour s’organiser et planifier les mois à venir » : agenda hebdomadaire incluant les cours et les plages de travail mais aussi la pratique d’un sport ou votre activité professionnelle, arbitrage sur le meilleur endroit où s’installer en amphi et la meilleure façon de prendre des notes, optimisation des déplacements le campus et votre logement, choix des options en vérifiant que le contenu et le prof vous conviennent…

L’attitude académique

Dès le début des cours, on découvre que le droit est un univers où règnent abréviations, expressions et sigles incompréhensibles pour les novices. « Il ne faut pas se laisser impressionner ni faire semblant de tout maitriser dès le début quand ce n’est pas le cas : quand on débute, c’est normal d’être débutant ! » Une bonne solution est de prendre le temps de se familiariser avec ces nouveaux mots en se faisant un petit lexique perso sans paniquer : ce sont toujours les 10 ou 15 mêmes mots qui reviennent.

La méthodologie juridique

« En première année de droit, la méthodologie est votre passeport pour la L2. » Dissertation juridique, fiche d’arrêt et cas pratique sont des exercices spécifiques avec des attentes particulières, or la forme est un élément très important en droit (elle compte pour sept à neuf points dans le barème). Soyez donc attentifs aux consignes et ne cherchez pas à réinventer la roue : une longue introduction, deux parties, deux sous-parties… et pas de conclusion !

La participation tactique

En fonction de votre fac, vos notes de TD compteront pour 50 à 75% de votre note finale… donc les chargés de TD ne sont pas vos ennemis jurés, ils sont au contraire de potentiels alliés. S’il est important de préparer vos séances de TD, il faut aussi participer en cours et ne pas hésiter à solliciter les enseignants : « c’est en posant les bonnes questions que vous vous obtiendrez les bonnes réponses. »

Et surtout : détendez-vous !

Il est inutile de se stresser dès qu’on doit choisir une matière optionnelle ou une couleur de stabylo. D’une façon générale, il n’y a pas vraiment de choix sur lequel vous ne pouvez pas revenir si les circonstances l’imposent. « Quand vous aurez votre diplôme, personne ne se souciera de savoir si vous avez choisi de faire de l’aviron ou de la sociologie des organisations pour gratter quelques points en L1. » Donc restez cool ! Vous verrez, tout va bien se passer.

 

Vous pouvez accéder au sommaire du livre en suivant ce lien.
Vous pouvez télécharger un extrait du livre en suivant ce lien.

Vous pouvez commander le livre en suivant ce lien.


LES PLUS / LES DERNIERS


Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter d'Epicure pour recevoir toute l'actualité par email.

LES DOSSIERS

Métiers de droit : devenir av...



Les études de droit ? Histoire du droit ou droit social ? Droit civil ou public ? … Comme...

Toutes nos interviews



Depuis le lancement d’EpicureWeb.fr, nous avons conduit de nombreuses interviews. Rencontres régulières avec des personnalités politiques, artistes, bloggueurs, pour...